La ventilation : garantie d’un logement sain et confortable

Mise à jour le 24 septembre 2018
Ventilation de sa maison

 

Dans la majorité des logements, l’enveloppe du bâtiment n’est pas étanche à l’air. Le renouvellement d’air se réalise alors principalement par toutes les entrées d’air parasites que constituent tous les petits trous et les imperfections que l’on trouve en contour des fenêtres, des portes, au niveau des prises électriques, etc. Problème : ces entrées d’air parasites, non contrôlées, sont responsables de 20 % de votre facture d’énergie ! Elles sont aussi à l’origine de l’inconfort thermique et des courants d’air que vous pouvez ressentir chez vous. 

Quand on réalise des travaux énergétiques (remplacement des fenêtres, isolation des murs, toitures,…), on réduit fortement la présence de ces fuites pour gagner en confort et réduire la consommation de chauffage. Mais afin d’assurer la bonne qualité de l’air intérieur, il est indispensable d’assurer un renouvellement de l’air permanent et d’installer une Ventilation Mécanique Contrôlée (VMC).

A quoi ça sert la ventilation ?

La ventilation sert à renouveler l’air du logement afin de vivre dans un logement sain et pérenne, tout simplement. Elle permet d’éliminer le plus de polluants possibles et d’évacuer l’humidité en excès. Dans de nombreux logements, le renouvellement d’air n’est pas suffisant. Des signes de dégradation apparaissent alors (moisissures sur les murs, décollage de papier peint,…).  De façon moins visible, cela peut également avoir d’importants impacts sur la santé des habitants, notamment l’augmentation des troubles de voies respiratoires.

 

Est-ce que je dois installer une VMC si j’ouvre mes fenêtres tous les jours ?

Aérer en ouvrant les fenêtres une dizaine de minutes, par exemple, le matin au réveil dans la chambre, lors de la cuisson, du bricolage, du ménage, du séchage du linge, de la toilette,… c’est un bon geste à faire autant en hiver qu’en été. En dehors de ces pics de pollution intérieure, le système de ventilation assure la qualité de l’air intérieur. Sinon, pour respecter les seuils de renouvellement hygiénique, il faudrait ouvrir ses fenêtres 5 minutes toutes les heures, jour ET nuit. Pour vous éviter des nuits cauchemardesques, l’installation d’une ventilation mécanique est donc recommandée... Elle fera le travail à votre place.

 

Quelle est la différence entre une VMC simple flux et double flux ?

Dans le cas d’une ventilation simple flux, l’air vicié des pièces humides (salle de bain, cuisine,…) est aspiré par un extracteur centralisé pour être évacué vers l’extérieur, ce qui permet à l’air frais d’entrer par les bouches d’aération prévues à cet effet dans les pièces de vie (salon, chambres,...). L’avantage de ce système est sa facilité de pose et son faible coût.
Inconvénient majeur : la chaleur est rejetée à l’extérieur avec l’air extrait, et on sent un courant d’air froid sous les bouches d’entrée d’air en hiver.

 

 

 

 

La ventilation double flux permet de résoudre ce problème en mettant en place un échangeur qui récupère la chaleur de l’air extrait pour préchauffer l’air neuf entrant dans la maison. Autre avantage : l’air entrant est filtré, permettant de récupérer une bonne partie des polluants extérieurs. Les pertes d’énergie étant moindres, le taux de renouvellement d’air peut être plus important, ce qui équivaut à une meilleure qualité de l’air !

 

 

Pour toute information complémentaire, n’hésitez pas à contacter le conseiller Oktave le plus proche de chez vous. Il saura vous guider pour choisir votre système de ventilation et pourra vous mettre en relation avec des artisans compétents.

Découvrir les autres actualités d'Oktave